-      
  - > >


..

Biologie cellulaire Organisation cellulaire Contrairement ce que l'on pense, les cellules ne sont pas toutes construites sur le mme schma. Bien sr, elles se ressemblent, elles sont toute constitu d'un cytoplasme


 
LinkBack
  #1   
16 - 10 - 2009, 18:56
:: ::
    
..


Biologie cellulaire

Organisation cellulaire

Contrairement ce que l'on pense, les cellules ne sont pas toutes construites sur le mme schma. Bien sr, elles se ressemblent, elles sont toute constitu d'un cytoplasme entour d'une membrane, contiennent un gnome base d'ADN et les mme rgles physiologiques peuvent dans la plupart des cas, s'appliquer toutes. Mais au del de ces ressemblances, il existe des diffrences fondamentales. Il ne s'agit pas de simples diffrences morphologique, mais des architectures cellulaires fondamentalement diffrentes. Ces diffrences permettent de diffrencier deux types de base d'organisation cellulaires et trois grandes branches dans l'arbre gnalogique de la vie. Ces types sont disjoints, il n'y a aucun intermdiaires entre eux.
Les domaines du vivant

Les scientifiques du pass avaient divis le monde en 3 rgnes : animal, vgetal et minral. Cette description, base sur ce qui tait visible l'oeil nu tait inexacte parce qu'elle oubliait tout un pan de la vie tout en lui reliant le monde non-vivant. La dcouverte des cellules au XVIIeme sciecle puis celle des organismes unicellulaires ne va pas modifier cet tat de chose; en se basant sur l'autotrophie et l'htrotrophie de ces organismes unicellulaires, ils seront rpartis entre vgtaux et animaux. C'est ainsi que les bactries sont classes dans les vgtaux.
En 1866, Haeckel estime que cette rpartition est inadapte, il regroupe les unicellulaires dans un nouveau regne, les protistes. La decouverte du microscope lectronique au debut du sciecle va permettre de dcouvrir la diffrence fondamentale entre les bactries et les autres cellules. Cela abouti en 1938 la sparation du rgne des monres (ou procaryote) depuis les protistes par Copeland. En 1969, Whittaker spare les champignon des vgtaux et cre le rgne des fongids. 9 ans plus tard, avec Margulis, il effectue un ultime remaniement de la classification en sparant les algues pluricellulaires des vgtaux et en les regroupant avec les protistes. L'ensemble est renomm proctociste.

Dans les annes 70, le monde vivant comportait donc deux grands types cellulaires, les procaryotes et les eucaryotes, le second ayant connu une volution varie lui ayant permis de gnrer 4 rgnes alors que les procaryotes semblaient moins diversifis. Plus rcemment, les progrs de la biologie molculaire vont permettre d'effectuer une nouvelle dcouverte. Les procaryotes peuvent tre divise en deux groupes cellulaires aussi fondamentalement diffrents que le sont les bactries des eucaryotes : les eubactries et les archobactries. Cette decouverte abouti la proposition par Woese en 1990 d'une division du monde vivant en 3 domaines bass sur la structure cellulaire: eubactries, archobactries et eucaryotes.
Les eucaryotes

Les Eucaryotes sont les cellules qui constituent tout l'environnement que nous voyons, les plantes, les animaux et champignons ainsi que divers espces unicellulaires tels que les amibes ou les paramcies. Ils sont caractrises par la prsence d'organites, sortes d'organes intracellulaire. Parmi eux, un organite est toujours prsent : le noyau, qui contient l'information gntique de la cellule. Il est d'ailleurs l'origine du nom de ce type (eucaryote = vrai noyau en latin). La structure gntique de ces cellules est constitue de plusieurs brins linaire d'ADN (les chromosomes) et par des gnes en "mosaique", c'est dire que les zones codantes du gne sont dcoupes en morceaux qui sont spars par des zones non codantes.
Les originalits des eucaryotes ne se limitent pas des considrations gntiques. Celles-ci sont souvent de grande taille, ce qui les fragilise et diminue leur surface d'change avec le milieu extrieur. Mais surtout, elles vont dvelopper un cytosquelette, sorte de charpente intracellulaire mobile qui va permettre la fois de se rigidifier (et de compenser leur fragilit) et de se dformer de faon contrle, phnomne qui est l'origine du mouvement des animaux, mais aussi des cellules phagocytaire et qui est donc directement responsable de la grande varit des formes animales qui existent.

Les procaryotes

Par opposition, les procaryotes sont les cellules sans noyau. Ces cellules sont de petites tailles et sans organites intracellulaires. Leur matriel est constitu d'un unique chromosome circulaire et de divers morceaux d'ADN galement circulaires mais beaucoup plus petit et en nombres variables (meme entre les individus d'une meme espce, voire des moments diffrents de la vie d'un meme individu) , les plasmides. En effet, alors que le chromosome se duplique de faon synchronise avec la division cellulaire, les plasmides se repliquent de faon indpendante et sont rpartis au hasard entre les deux cellules filles lors d'une division. De plus, certains plasmides ont la capacit de s'intgrer provisoirement au chromosome. Enfin, ces cellules ne contiennent pas de cytosquelette. Elles sont en gnral rigidifies par un revetement externe et sont indeformables sauf chez les plus petites espces). La structure des gnes diffre galement de ceux des eucaryotes, chez les procaryotes, ils sont continus et plusieurs d'entre eux sont regroups au sein d'un meme ensemble fonctionnel, l'operon.
Eubactries et archobactries

Pendant longtemps, procaryote a t synonyme de bactrie, jusqu' la dcouverte en 1990 d'un type cellulaire nouveau, de toute vidence procaryote, mais qui ne sont pas des bactries. Les bactries ont donc t renommes eubactries (vrai bactries) et ce nouveau type cellulaire archobactrie. Ces dernires partagent avec les eubactries la possession d'un chromosome circulaire unique et l'absence de cytosquelette. Mais elles comportent aussi des caractres eucaoryotes tels que les gnes en mosaique et une structure gntique semblable. Ces caractristiques intermdiaires les ont fait considerer comme les ancetres des deux groupes. Toutefois, elles disposent de particularits originales, leur membrane notamment est constititue de lipides retrouvs nulle part ailleurs dans le monde vivant. La principale caractristique des archeobactries, l'origine de leur popularit, est leur capacit a survivre dans les milieux extrmes : eaux trs acides (pH < 1) ou trs sales (mer morte) ou trs chaude ( > 120C) ou trs froides ( < 0C), bien que la plupart d'entre elles vivent dans des milieu plus clments.
Les procaryotes

Morphologie des prokaryotes
Aspect gnral des procaryotes

Selon leur aspect les bactries peuvent tre regroupes en plusieurs catgories. Ces catgories sont purement descriptives et ont peu voir avec la phylognie de ce groupe.
Les cocci

Les cocci sont des bactries rondes. Ces bactries peuvent vivre de faon isole mais elles sont en gnral regroupes en structures pseudo-pluricellulaires. A chaque division, les cellules filles restent colles. Selon les cas, on peut obtenir trois types de structures :

Les diplocoques : les cellules sont regroupes deux par deux.
Les streptocoques : les cellules forment une chaine linaire.
Les staphylocoques : les cellules forment une petite grappe.
Les bacilles

Les bacilles sont des bactries allonges. Elles vivent en gnral solitaires mais peuvent l'occasion se regrouper en structure pseudo-pluricellulaires. Par leur morphologie on distingue deux groupes :

Les bacilles sont des cellules allonges droites.
Les vibrions sont des cellules incurves.
Les spirilles

Les spirilles sont les plus tranges des bactries. Elles ont en effet une forme hlicoidale.








Structure interne des procaryotes

Les membranes







Les bactries possdent toutes une membrane plasmique qui les entoure qui est constitue comme toutes les membranes biologiques
d'une bicouche lipidique. Elles ne possdent cependant pas de membranes intra-cytoplasmiques comme les eucaryotes et les fonctions dvolues ces dernires sont toutes assumes par la membrane plasmique : membranes nuclaire, du rticulum et mme des organites.
La membrane plasmique est entoure d'une paroi pectocellulosique, permable mais nanmoins trs rigide qui lui permet de rsister des pressions osmotiques du cytoplasme trs leve, suprieure 5 atmosphres, sans exploser.
Certaines bactries possdent une seconde biomembrane qui entoure la paroi. Cette membrane permet de distinguer les bactries Gram - (du nom du biologiste qui a mis le test au point) qui la possde des Gram + qui ne l'ont pas. Cette biomembrane est constitue comme la membrane plasmique d'une bicouche lipidique, mais les acides gras et les protines constitutives en sont trs diffrentes.

Le matriel gntique

Le matriel gntique est constitu d'un unique chromosome circulaire qui baigne dans le cytoplasme. Il est repli en longues boucles dont la base est relie un ensemble protique, le core. Ce dernier est lui mme fix la membrane plasmique et empche donc l'ADN de se dplacer librement dans le cytoplasme.
La duplication du chromosome est relie la multiplication cellulaire, c'est dire qu'il ne se duplique que quand la cellule se divise et inversement. Dans les deux cellules filles, le chromosome est identique.

A ct de ce chromosome, il existe de petits lments d'ADN circulaire en nombres variables : les plasmides. Contrairement au chromosome, ces plasmides ne sont pas indispensables la vie de la cellule. Ils portent toutefois quelques gnes intressants, comme une rsistance aux antibiotiques. Ils peuvent aussi dans certains cas s'integrer de faon rversible au chromosome.
La multiplication des plasmides est indpendante de celle de la cellule et du chromosome. Ils peuvent se dupliquer sans division cellulaire et en cas de division ils sont rpartis au hasard entre les deux cellules filles.

Le cytoplasme

Le cytoplasme des bactries remplit toutes les fonctions remplies par le cytoplasme des eucaryotes, mais aussi par le nucloplasme (milieu intranuclaire) ou le stroma des organites. Comme chez les eucaryotes, les principales ractions du mtabolisme et la synthse des protines intracellulaire s'y droulent. Mais il assure aussi la duplication de l'ADN et la synthse d'ARN (fonctions du noyau), la synthse des protines extracellulaires (fonction du rticulum endoplasmique granuleux), la respiration (fonction des mitochondries), la photosynthse (fonction des chloroplastes), etc...
Ce mlange des fonctions dans un seul endroit fait que des vnements disjoints dans le temps et l'espace chez les eucaryotes sont simultane chez les procaryotes. Il en est ainsi de la synthse des protine qui dbute alors mme que la synthse de l'ARN messager correspondant n'est pas encore totalement termine.




...


28 - 12 - 2009, 17:20   #2   
:: ::
aicha_62


merci bcp


 
08 - 01 - 2010, 11:52   #3   
:: ::
zorimino


thank you so match take care


zorimino ; 08 - 01 - 2010 11:54
 


« | »


:
:
[IMG] :
HTML :
:
:
:

 

2 12 - 10 - 2012 13:20
Jšt à Gįrl 4 16 - 12 - 2011 21:06
( ..) boutarfaya 61 11 - 11 - 2009 09:47
2 2 05 - 11 - 2009 19:54
: 1 01 - 11 - 2008 17:02


+1 . : 20:59.
( ).

Powered by vBulletin® Version 3.8.7.
Copyright ©2000 - 2014, vBulletin Solutions, Inc.
SEO by vBSEO 3.6.1 ©2011, Crawlability, Inc.
2005 - 2014, -
!-- / thread rate -->